Toutes nos actualités

Cahors reçoit le Prix du SIATI pour la meilleure transformation urbaine, dans la catégorie villes de moins de 200 000 habitants

Cahors a récemment été remarquée par les médias et par des acteurs économiques clés comme la Caisse des Dépôts, pour son action volontariste et innovante en faveur du confortement de son centre‐ville au travers du programme Coeur d’Agglo. Ainsi, grâce à l’exemplarité de sa démarche, Cahors a été distinguée par le magazine Décideurs pour participer au concours organisé dans le cadre du SIATI (Sommet infrastructures, Aménagement du Territoire et Immobilier) qui s’est déroulé à Paris le 9 novembre dernier devant un parterre de plus de 400 convives d’investisseurs, d’entrepreneurs, de médias de la France entière. Appelée à candidater dans la catégorie Aménagement du territoire ‐ contenant trois prix : un trophée régions (meilleure stratégie de développement du territoire) et deux trophées villes (meilleure transformation de zone urbaine) – Cahors a concouru aux côtés Bessancourt, Sevran, Creil, Haguenau et Pau dans la catégorie meilleure transformation de zone urbaine pour les villes de moins de 200 000 habitants. Cahors a remporté le prix qui lui a été remis par Frédéric Pierre Vos de LVI Avocats Associés.

Cette distinction confirme l’exemplarité de la démarche Coeur d’Agglo engagée par Cahors et le Grand Cahors en 2014 : plusieurs collectivités sont venues à Cahors pour s’inspirer de cette démarche remarquable par sa dimension transversale et innovante. C’est également ce qui a conduit la Caisse des Dépôts à choisir Cahors aux côtés de 9 autres villes en France seulement comme « Ville démonstrateur » pour la reconquête de son centreville.

Cahors est citée en exemple, par les médias, pour sa démarche de reconquête de son centre‐ville qui participe à maintenir son taux de vacance commerciale à un très faible niveau, bien en deçà de la moyenne nationale. Les ouvertures régulières d’enseignes nationales d’une part et les prochaines créations de commerces de bouche (une fromagerie, une poissonnerie, un Casino Shop en centre‐ville) participent de ce mouvement. Le projet de futur complexe cinématographique de centre-ville relève de ce même choix stratégique et constituera une locomotive de trafic pour le centre‐ville et ses commerces.

LSA a, en juin dernier, cité le cas de Cahors en contre‐exemple de la tendance actuelle à la désertification des centres‐villes. Dimanche dernier, Jean‐Marc VAYSSOUZE‐FAURE, maire de Cahors et président du Grand Cahors, a été appelé à témoigner lors de l’émission « Dimanche en politique » diffusée sur France 3 Sud à l’échelle de la grande région Occitanie à 11h30 (voir le site la Ville de Cahors, www.cahors.fr ) pour faire part de la démarche engagée à Cahors.

Sans oublier la Biennale européenne du Patrimoine Urbain qui, grâce à l’implication de Michel Simon, premier adjoint au Maire, a constitué une belle vitrine pour Cahors. Ainsi, la venue du maire de Toulouse, Jean‐Luc Moudenc, le 4 novembre dernier, pour l’ouverture officielle de la Biennale et l’interview de Michel Simon sur France 3 Sud dans l’émission « Occitanie Matin » soulignent de façon significative, la place qu’occupe désormais Cahors sur l’échiquier régional.

Légende photo : Jean‐Marc Vayssouze‐Faure reçoit le premier prix au côté du maire de Sevran, Stéphane Gatignon, dont la ville a reçu le prix spécial du Jury - Copyright David LEBRUN



Réalisation :
Arche Conseil