Les principes fondamentaux

Une nécessaire coopération intercommunale


La France est un pays qui se caractérise par un nombre élevé de ses communes (36 763), par rapport à ses voisins. Cette singularité représente avant tout une richesse mais rend nécessaire des rapprochements pour agréger des moyens dispersés et structurer les initiatives locales.

La loi ATR (Administration Territoriale de l’Etat) du 6 février 1992 crée les Communautés de Communes qui regroupent plusieurs communes formant une aire naturelle de solidarité géographique, économique, culturelle ou sociale, d’un seul tenant et sans enclave.

PDF - 112.1 ko

L’intérêt de l’intercommunalité

La création d’une Communauté de communes, d’agglomération etc… est issue de la volonté de ses membres de travailler ensemble à une échelle plus cohérente, et de mettre ainsi fin à une concurrence stérile entre les communes associées. Cette structure intercommunale crée une véritable complémentarité de leur action et permet de mutualiser les moyens en vue de faire des économies d’échelle pour favoriser le développement harmonieux du territoire communautaire.


Réalisation :
Arche Conseil