Concertation

À quoi sert la concertation ?

Pas besoin d’être expert, vous être tous concernés par l’avenir de votre territoire. Tous les habitants du Grand Cahors sont appelés à participer à l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Ce projet se veut partagé et concerté, et doit se faire avec la participation de tous : élus, habitants, responsables d’associations, chefs d’entreprises, agriculteurs, parents d’élèves…

Concertation : elle permet à tous les acteurs d’apporter sa contribution à l’élaboration du projet. Etre informé pour mieux participer.


À quoi sert cette concertation ? Comment nos avis et remarques vont-ils être pris en compte ?

Cette concertation vise à intégrer des éléments de terrain dans la réflexion des élus et des techniciens, afin de se rapprocher des attentes des habitants. Ainsi, toutes les observations et propositions formulées seront analysées et alimenteront le bilan de la concertation. Celui-ci constituera un véritable outil d’aide à la décision. Le PLUI à venir nécessitera des compromis entre les différentes visions des acteurs en présence. Il recherchera une répartition équilibrée du développement à l’échelle de l’agglomération.

Quel est le rôle respectif du Grand Cahors et des communes en matière de planification urbaine ?

Le Grand Cahors est chargé d’élaborer puis de mettre en œuvre le PLUI, qui est un document règlementaire. Les orientations d’aménagement et d’urbanisme de ce futur PLUI doivent être discutées au plus près des territoires. Le projet global est donc construit en groupe, avec les élus locaux et en concertation avec les habitants. Seul ce dialogue de proximité permet d’intégrer les réalités locales.

Quelle différence entre concertation et enquête publique ?

Il s’agit de deux phases différentes :

Une phase de concertation pendant la phase d’étude relative à l’élaboration du projet de PLUI. La concertation consiste à échanger en amont avec les habitants des éléments qui permettent d’appréhender les objectifs principaux du projet et de les enrichir. La concertation se conclut par l’établissement du projet de PLUI, appelé « arrêt du projet », qui fera l’objet d’une validation par le conseil communautaire.

Une phase d’enquête publique : le projet de PLUI arrêté sera ensuite soumis à enquête publique, qui permet aux habitants d’être informés et d’exprimer leurs observations et propositions. Le Conseil communautaire examinera alors l’ensemble des remarques et l’avis de la commission d’enquête avant d’approuver définitivement le nouveau PLUI.




Réalisation :
Arche Conseil