Développement durable

Les projets autour du développement durable

La réflexion engagée depuis plusieurs mois, aboutira à la mise en oeuvre d’un programme d’actions concrètes prônant le développement durable à l’échelle du territoire. D’ores et déjà, quelques actions sont menées pour accompagner et sensibiliser la population :


- Le complexe aquatique dans la logique Haute Qualité Environnementale. Pour la construction du futur complexe aquatique couvert, plusieurs éléments ont été pris en compte :
• Utilisation des énergies renouvelables (réseau chaleur bois, solaire thermique) qui réduiront les coûts de fonctionnement (chauffage).
• Utilisation de l’inox pour les bassins qui limitera les coûts d’entretien et permettra également un gain de temps au niveau de la construction.

- La promotion du vélo
• En 2011, trois garages à vélos fermés et sécurisés ont été installés sur les parkings de la gare SNCF, Ludo-Rollès et Les Chartreux. Des râteliers, abrités ou non, ont également trouvé place en ville et devant des espaces sportifs des communes du Grand Cahors pour stationner les vélos. Aujourd’hui, les voies cyclables se dessinent progressivement dans le réseau urbain, d’Est en Ouest à Cahors. Le tracé des itinéraires est désormais intégré aux projets de voirie menés par Cahors dans la limite des contraintes géographiques. Vélos et piétons se déplaceront côte à côte.
• Les agents de la Ville et du Grand Cahors peuvent depuis un an se déplacer en vélo d’un point à l’autre, pour leurs trajets professionnels. Un parc de vélos classique et à assistance électrique a été mis en place, répartis sur le territoire en fonction des besoins des services et des formations à la conduite du vélo en milieu urbain ont été proposées.

- La filière alimentaire au coeur des préoccupations
• Une alternance au fil des saisons : les menus sont définis chaque mois en veillant à alterner les produits et les saveurs selon le jour de la semaine et la saison. Les filières locales, qui développent des labels de qualité, et les circuits courts sont également encouragés afin de soutenir l’agriculture locale, économiquement importante pour notre territoire et pour notre patrimoine.
• La disparition du bisphénol A : afin d’anticiper l’interdiction du bisphénol A par le gouvernement français, le Grand Cahors a décidé de remplacer les contenants plastiques en polypropylène par des contenants « gastro » en inox, plus adaptés et permettant de limiter également les gaspillages.
• Les fournisseurs locaux privilégiés. L’UPC du Grand Cahors a attribué plus de 80% de ses marchés alimentaires à des fournisseurs locaux (Lot et Midi-Pyrénées) pour la période courant de 2012 à 2015. Pour le bio : viande, légumes et produits laitiers sont fournis exclusivement par des producteurs et/ou fournisseurs du Lot.



Réalisation :
Arche Conseil